Besoin de respirer, de vous ressourcer ? Avec Gruissan, vous avez choisi la destination idéale car elle est reconnue pour ses espaces naturels. Cette richesse environnementale, Gruissan la protège comme on protège un trésor.

Alors apportons aussi notre contribution à la préservation de ce trésor commun en adoptant un comportement écoresponsable, à la hauteur de cette nature d’exception.

Gruissan sauvage par nature !

Les paysages naturels en chiffres

  • 15 000 hectares d’une nature préservée
  • 5 étangs synonymes d’une richesse et d’une diversité environnementales d’exception. Sites Natura 2000, au titre des directives « Oiseaux » et « Habitats », ils détiennent également le label Ramsar et sont reconnus zones humides d’importance internationale.
  • 1400 espèces végétales 
  • 350 oiseaux, Gruissan est l’un des plus grands couloirs migratoires d’Europe
  • 234 plantes d’intérêt patrimonial

Le massif de la Clape

De l’occitan « Clapas » qui signifie « tas de pierres », ce petit bijou entre terre et mer est un espace préservé de 15 000 hectares, long de 15 Km environ, large de 8 Km, qui culmine au Pech Redon à 214 m d’altitude.

C’est un site classé depuis 1973 pour la qualité de ses paysages et reconnu Site Natura 2000. Le Conservatoire du littoral en a acheté une grande partie.

Dans la Clape, jadis appelée Insula Leci puisque le massif était à l’origine une île, la culture de la vigne date des romains. La Clape a obtenu, en 2015, la reconnaissance d’une « AOC la Clape » pour ses vins rouges et blancs, des vins singuliers et de qualité.

Sortie botanique

Et si vous aiguisiez votre culture végétale lors des sorties botaniques ? Tel Sherlock HOLMES avec sa loupe, vous tentez de percer les mystères du ciste cotonneux, de l’aphyllante de Montpellier, de l’arbousier et de l’endémique Centaurée de la Clape qui ne fleurit que tous les 5 ans.

Vous longez des chênes kermès et faites un crochet par une falaise pour dénicher des férules. Ultime arrêt devant un figuier où l’histoire de sa pollinisation par un petit insecte permet de souligner l’étroite association entre le monde animal et végétal. 

Programme des sorties : service culture Ville de Gruissan 04 68 49 21 13

page-clape-7

Le saviez-vous ?

Le massif de la Clape est connu pour abriter des espèces rares d’orchidées comme l’Ophrys bombyliflora ou l’Ophrys speculum.

page-clape-6
ete-rando

En mode rando

Au gré d’une randonnée à pied, à vélo ou à cheval, vous profitez de panoramas exceptionnels, de vues à couper le souffle sur les Pyrénées, la Montagne Noire et la Méditerranée.

Vous découvrez également une faune et une flore d’une grande diversité. Humez les senteurs de genêt, de ciste, de chèvrefeuille, de thym, de pin d’Alep, de chêne kermès ou encore de l’olivier sauvage. 6 circuits de randonnées pédestres et 110 Km de sentiers VTT serpentent au cœur de cette nature foisonnante.

Notre coup de cœur : le sentier de la Goutine

C’est un parcours difficile mais magique pour tous les amoureux de la nature, sauvage et enivrant par ses effluves méditerranéens. Attention aux chevilles lors des descentes de plateaux, mais ces derniers méritent vos efforts.

La vue y est spectaculaire. Ce qu’on préfère : longer le ruisseau du rec d’où l’on voit l’entrée de la grotte de la Crouzade (gisement préhistorique) et ses marmites. Lors d’épisodes pluvieux, celles-ci se remplissent d’eau cristalline.

Nous vous conseillons une pause toute proche et hors du sentier balisé dans l’un des endroits les plus abrité et surprenant de Gruissan : le Rec d’Argent, une retenue d’eau vert émeraude.

page-clape-5

Le Parc Naturel Régional de la Narbonnaise en Méditerranée

Cinquante types de milieux naturels coexistent entre garrigues, forêts de pins, massifs épars de chênes verts, étangs et marais… ! Des vignobles millénaires viennent compléter le paysage. De toute beauté ! Terre de contrastes, ce parc abrite une faune d’intérêt patrimonial : poissons, chauve-souris, amphibiens, reptiles, insectes… Vous aurez peut être la chance de croiser un lézard ocellé, le plus grand lézard européen ou un hibou grand duc, le plus grand rapace nocturne du monde. Un berceau de biodiversité !

Ces espèces contribuent à la richesse de notre territoire. Comme tant d’autres à Gruissan, il s’agit d’espèces protégées. Il est interdit de les détenir en captivité, de les déplacer ou de les détruire. Nous comptons sur votre esprit nature pour veiller à ce que tout ce petit monde puisse vivre paisiblement dans son milieu naturel.

page-clape-4

Bon à savoir

Si vous voyez un animal sauvage en détresse, le centre de sauvegarde de faune sauvage le plus proche se situe dans l’Hérault : 04 67 78 76 24. Les soigneurs vous expliqueront la marche à suivre. Si l’état de l’animal nécessite des soins et que vous ne pouvez pas vous déplacer, des co-voiturages peuvent être mis en place. Aussi, la clinique vétérinaire de Sigean, Véto Faune, peut accueillir gratuitement certaines espèces.

Les zones humides

Prairies, salins, sansouïres, roselières et dunes naturelles jouxtent les nombreux hectares de plans d’eau. Cette pluralité de milieux est l’œuvre d’une salinité fluctuante ainsi que du contact direct entre étangs et garrigues qui donnent une mosaïque d’habitats naturels d’exception.

La flore y est remarquable. Le Grand statice (Limoniastrum monopetalum), observé uniquement en France sur une partie de la façade méditerranéenne, se plait au cœur de ces steppes salées. Dans les lagunes, les abondants herbiers et les graus naturels aident au maintien d’un peuplement piscicole foisonnant.

Ornithologue d’un jour

Le littoral audois est l’un des couloirs de passage des oiseaux migrateurs les plus denses en France et en Europe ! Le Roc de Conilhac est le point le plus favorable pour l’observation de ce phénomène. Les zones humides hébergent nombre de passereaux, échassiers et autres oiseaux d’eau. Le Salin de Gruissan et l’étang de l’Ayrolle accueillent limicoles, laridés et sternes. Le bord de mer permet l’observation d’oiseaux marins. Les garrigues des massifs avoisinants abritent également un cortège d’oiseaux tels que la talève sultane, l’ibis falcinelle, le goéland d’Audouin et railleur ou l’alouette calandrelle, pour n’en citer que quelques-uns. Alors, à vos jumelles !

La LPO Aude vous invite à participer à l’observation des oiseaux migrateurs. L’équipe vous accueille au Roc de Conilhac tous les jours de vent de secteur nord à nord ouest, modéré à fort.

Rendez-vous du 15 juillet au 15 novembre de 9h à 17h.

Consultez l’agenda de LPO :

Zoom sur l’île aux oiseaux

Découvrez cet espace naturel dans l’avant port qui accueille la principale colonie de goélands leucophées.

Face à la plage du Grazel, observez le ballet aérien de cet emblématique oiseau du littoral.

Et non ce n’est pas une mouette qui est bien plus petite que son cousin ! Nous vous conseillons vivement de ne pas vous approcher car les goélands défendront leurs petits. Il est aussi une espèce protégée.

Vous aimerez aussi